ATELIER
RENÉ RENAUD
ATELIER RENÉ RENAUD
Horaires
Venir

Contacts
Précédente
expos 
Bref historique
de l'Atelier
In English

Céramiques, poteries, tableaux

Kim R. RENAUD

3ème génération de

ATELIER RENÉ RENAUD

à La Chapelle-des-Pots en Charente-Maritime, dès 1954

aussi anciennement aux Portes-en-Ré, Île-de-Ré (1947-2000)
et Meschers-sur-Gironde (1956 à 1967)

                        

Horaires prévus d'ouverture au public de ma boutique

Jusqu'aux vacances scolaires de février prochain ouvert sur rendez-vous et à la demande, si disponible, car je prépare la saison 2024.


Je suis Céramiste et Artiste Peintre professionnel, sur tableaux de toile, panneaux de céramique, ... .
Indépendant , j'ai aussi la qualification d'Artisan d'Art Céramiste

Qui veut la peau des potiers de La Chapelle-Des-Pots et pourquoi ?


Compléments d’informations
Suite à l'article paru dans le journal Sud Ouest de Charente Maritime du 22 août 2023 me concernant de

GALLAIS, Dorian. Agglo de Saintes : l’un des derniers potiers de La Chapelle-des-Pots ne veut pas disparaître. Sud Ouest éd. Charente-Maritime. 22 août 2023. pp. 1,16A.

Aussi Disponible à l’adresse : https://www.sudouest.fr/charente-maritime/la-chapelle-des-pots/agglo-de-saintes-l-un-des-derniers-potiers-de-la-chapelle-des-pots-ne-veut-pas-disparaitre-16338727.php


Le but de mon démenti public du 18 août 2023 était de rétablir la vérité sur ce métier que je pratique dans le village de la Chapelle-des-Pots, et faire cesser les rumeurs et publications mensongères qui prétendent qu'il n'y aurait plus de production de poterie, céramique, faïence, ... dans ce village, ce que font un certain nombre de personnes pour je ne sais quelles raisons1.

Comme titre le journal Sud Ouest, je m’insurge contre toutes les personnes qui prétendent qu’il n’y a plus de poterie fabriquée à La Chapelle-des-Pots et me font ainsi disparaître du village.

Le Journal Sud Ouest s’est intéressé à mon démenti et lui a donné une portée médiatique en démontrant qu’il y a toujours une production de poterie actuellement à La Chapelle-des-Pots où j’exerce, certes différentes en style d’autrefois mais ce sont toujours des argiles, émaillées ou non, qui sont cuites dans mes fours de potier dans ce village.

Par manque évident de place, le journal n’a pu développer certains aspects du sujet.

En plus de l’exemple cité par Sud Ouest de la première version du circuit Terra Aventura du village il y avait aussi d’écrit "... le dernier potier du village… avant qu’il ne s’éteigne… c’était en 1864 " escamotant ainsi tous les potiers du 20 et 21e siècle. Suite à ma plainte au Maire de La Chapelle-des-Pots, ces deux passages soit-disant " romancés " ont été corrigés en 2020.

La responsable d’accueil de l'Office de Tourisme de Saintes m'avait écrit le 17 août 2020 :
 "...De notre côté, nous vous prions de nous excuser pour notre discours erroné et comprenons qu’il puisse avoir été préjudiciable.
 A l’avenir, nous n’oublierons pas de promouvoir votre activité ...
 Nous vous remercions pour les informations transmises ci-dessous relatives à l’histoire de cette activité dont il faut souhaiter qu’elle perdure encore très longtemps grâce à vous notamment.
 Veuillez agréer, Monsieur, nos sentiments les meilleurs."

Récidive depuis 2022 au moins, l'Office du Tourisme de Saintes, sans en donner la raison, affirmait publiquement aux internautes du monde entier dans la page qu'il édite et archivée sur web.archive.org (cf. mon premier démenti), que "La Chapelle-des-Pots, village de potiers... la commune a perdu ses fonctions d’autrefois, en revanche, elle conserve les traces des anciennes échoppes..." alors que j’ai, toujours dans la rue principale, mon atelier boutique créé en 1954 par mon grand-père dans lequel je vends mes poteries, céramiques, ... .

De faire croire que mon métier était "perdu" dans ce village et par corollaire que je n'existe pas est inacceptable et doit être démenti publiquement, d’autant plus quand cela provient d’un Office du Tourisme qui est financé pour promouvoir les territoires et les activités qui s’y trouvent et non pour les occulter notamment en les prétendant par exemple perdues. Combien de touristes et de locaux ont été dissuadés de venir voir des potiers à La Chapelle-des-Pots puisqu’il n’y aurait plus de potiers " au village de potiers " d’après ces contrevérités ?
J’avais prévenu un élu de mon village de cette publication et le 19 juin 2023, il m’a informé que l’Office de Tourisme modifierait son texte, sans savoir quand. Curieusement la publication de l’Office de Tourisme de Saintes a été légèrement modifiée depuis mon démenti du 18 août 2023, seulement à la fin de la saison estivale touristique, sans me prévenir ni s’excuser cette fois, contrairement à 2020, du préjudice évident que me causent ces fakes news.

Les seules quelques lignes sur le site de l’Office du Tourisme de Saintes qui parlent de la Chapelle-des-Pots comme Sud Ouest le fait remarquer émettent aussi un doute sur l’origine Chapelaine des céramiques retrouvées lors de fouilles archéologiques car "«...certaines ‘‘auraient’’ été retrouvées au Canada et même en Louisiane ... " alors qu’elles ‘‘ont’’ été retrouvées comme le prouvent diverses publications2.

Le bulletin municipal annuel de 2001 du village rapporte p32-33 la conférence sur la céramique de Saintonge de Jean Chapelot, Directeur de Recherche au CNRS. Jean Chapelot indique qu’au Moyen Âge ces céramiques sont produites sur une vingtaine de lieux connus, essentiellement répartis sur 4 communes voisines au proche NE de Saintes dont au 13e siècle La Chapelle-des-Pots en est le centre principal. Jean Chapelot précise : Majoritairement " céramique utilitaire de terre cuite, non glaçurée " certaines étaient cependant déjà " de haute qualité de couleur verte et marron avec un décor peint ". " Au Moyen Âge, le dynamisme de la production est sans équivalence en Europe. [En 2001], dans toute l’Europe, il était recensé 250 endroits où l’on à retrouvé des céramiques de Saintonge ", dont de la Chapelle-des-Pots, sans oublier celles produites les siècles suivants dont " on en retrouve en grande quantité en Amérique du Nord ".
En 1868 Louis Audiat3 explique que " les nombreux ouvriers en terre firent surnommer le lieu La Chapelle-des-Potiers, ainsi que l’indique le pouillé d’Alliot en 1648, et par abréviation la Chapelle-des-Pots. ". Époque où le mot céramiste semble très peu usité d’après le corpus textuel en français étudié par Google4. Louis Audiat précise que La Chapelle-des-Pots a compté à une époque " une quarantaine de fours en activité "2.

La Chapelle-des-pots a déjà un riche passé céramiste qui ne s’arrête pas au 19e siècle. Le renom de ce village de potiers depuis le 13e siècle où venait travailler au 16e siècle Bernard Palissy, verrier, potier, émailleur, peintre, écrivain, et scientifique, est pérennisé par la suite par les productions de poteries, de céramiques du 20 et 21e siècles cependant certains nient l’évidence, voire « l’effacent ». Cela devient plus qu’un « manque de considération » comme le sous-titre Sud Ouest.

L’activité potière récente du village à forcement diminué, mais en volume, du fait de la fermeture en 2012 de la PME de poterie fondée vers 1960 par Jean Alexiu. Elle avait eu plusieurs dizaines d’employés et de nombreuses machines qui pouvaient produire davantage qu’un céramiste individuel, comme c’était le cas de mon grand-père et de moi maintenant.

En 1996 Jean Alexiu disait " Nous avons à La Chapelle-des-Pots la chance d’être dépositaires d’une continuité extraordinaire " ou encore " l’activité des potiers, ici, ne s’est en effet quasiment jamais interrompue … . Il s’agit d’un cas unique en Poitou-Charentes " (Picotin Richard, "Pot de terre, pot de fer", Journal Sud Ouest éd. Saintes, 07 février 1996 p18B). Le journaliste rapporte que la pérennité de cette tradition qui a donné le nom au village est assurée au 20e siècle par les deux potiers : mon grand-père René Renaud (†1991), céramiste potier indépendant, et Jean Alexiu (†2011) avec sa trentaine de salariés.

Mais Jean Alexiu se plaignait aussi dans cet article qu’il subissait des blocages l’empêchant de signaler sur les routes, à ses frais, sa poterie mais aussi le village renommé pour ses fabrications de céramiques depuis 8 siècles, alors que des sociétés qu’il citait en exemple avaient leurs signalements routiers autorisés.

Cette tradition de poteries à La Chapelle-des-Pots avait amené en 2003 le secrétaire d’État au Tourisme à sélectionner, avec 9 autres sites nationaux, La Chapelle-des-Pots dans le cadre d’une mission intitulée « le tourisme, outil de revitalisation rurale et du développement durable », ce qui avait donné « un coup de pouce » au projet de Pôle de la Céramique dont le but était « de développer une filière d’activités économiques et touristiques autour du thème de la céramique » avec « … un intérêt communautaire certain puisqu’il touche à l’identité du territoire. » . Projet « accueilli très favorablement » par le Bureau du Conseil Communautaire en mai 2003 (Bulletin municipal annuel 2003 La Chapelle-des-Pots p17-18).

Mais en 2006 la Communauté De Communes refuse son financement promis au Pôle de la Céramique lors du vote du 28 septembre 2006 (bulletin municipal annuel 2006 du village p13-14). La commune poursuit néanmoins son projet en le réadaptant suivant ses moyens, comme en 2011 avec l’inscription aux Monuments Historiques du four de potier dit Varoqueaux5.

Bien que le Musée de la Céramique Saintongeaise était idéalement situé à La Chapelle-des-Pots au vu de son histoire et qu’il devait être agrandi dans le cadre du projet Pôle de la céramique, il a été fermé en 2014 après les élections municipales de 2014 et le 17e, et dernier, marché de potiers de La Chapelle-des-Pots où plusieurs dizaines de potiers venaient de toute la France.

Dorian Gallais fait remarquer dans son article dans Sud Ouest que «sur le site de la commune [mon] atelier est bien référencé mais il n’est fait aucune mention de ce savoir faire local, vieux de plusieurs siècles.». Ce site refondu en 2022 indique dans la section vidéo un court reportage vidéo de France 3 sur la commune où je suis interviewé en 2016 mais il n’a pas été repris l’ancien petit historique du village6. Savoir faire local prouvé depuis le 13e siècle pour la Chapelle-des-Pots7 et perpétué au 21e.

Alors que dans d’autres lieux des synergies existent pour mettre en valeur et développer internationalement leur identité culturelle et historique locale, à ma connaissance plus rien n’est fait sur ce territoire de potiers Saintongeais.
Pire, depuis un certain temps maintenant et contre l’évidence des personnes affirment qu’il n’y a plus de potiers, céramistes à La Chapelle-des-Pots en niant leur existence pour d’obscures raisons.

Ainsi avant la fin de la haute saison estivale 2023 j'ai posté mon démenti public du 18 août 2023 pour contrecarrer ces propos mensongers, qui n'ont que trop duré, niant publiquement l'existence de toutes activités potières en cours en les affirmant par exemple disparues dans le village alors que j’y ai mon atelier et ma boutique !

L’image stéréotypée du vieux potier passant ses journées à tourner des pots ou autres récipients est dépassée de nos jours. Ce métier ne peut pas se résumer à la fabrication d'ustensiles ménagers8, les seules limites étant les contraintes physiques de la matière.

Les potiers, précédemment importante corporation, actuellement artisans et Métiers d’Art pour les Chambres de Métiers et de l'Artisanat, sont aussi une industrie comme le représentait la faïencerie Alexiu, une science comme le représentait Bernard Palissy cherchant l’émail blanc, une technologie comme le démontre pour son époque le four Varoqueaux et son système de cuisson, mais aussi par les formes, les couleurs, les textures, originales, excentriques, … tout un art depuis des siècles.

Que d’autres potiers veuillent s’installer ou non dans le futur à La Chapelle-des-Pots la réalité est que je travaille ici et produis de façon artisanale mes diverses poteries, céramiques, faïences, ... dans mon atelier créé il y a presque 70 ans par mon grand-père, et que ces faits ne peuvent pas être niés.

Kim RENAUD céramiste, potier, faïencier, peintre à l'ATELIER RENÉ RENAUD, 36 rue de la république 17100 LA CHAPELLE DES POTS. www.atelier-rene-renaud.fr



Note 1 par exemple :
FRANCK VIGIER, 2018. Présentation de l’histoire de la commune par Muriel Perrin [en ligne]. Vidéo. 27 avril 2018. Disponible à l’adresse :https://www.youtube.com/watch?v=R7CcNfJqDh8 [consulté le 15 août 2023]
LA COLLEGIA, 2022. DANIEL PIRON - INTERVIEW BONUS [en ligne]. Vidéo. 23 novembre 2022. Disponible à l’adresse :https://www.youtube.com/watch?v=k_jmvXzsTn4[consulté le 26 août 2023]
2022. Les villages de Saintonge à visiter - Saintes Tourisme. Saintes. [en ligne]. 21 mars 2022. Disponible à l’adresse :https://web.archive.org/web/20220523180306/https://www.saintes-tourisme.fr/tour-dhorizon-des-villages-de-saintonge/[consulté le 26 août 2023]

Note 2 voir les publications https://journals.lib.unb.ca/index.php/MCR/article/view/17149/22852 ou www.archeolab.quebec/recherche/resultats?&lieu=Europe+%3E+France+%3E+Saintonge+%3E+La+Chapelle-des-Pots ou encore les fouilles de l'épave de la Belle naufragée au large des cotes du Texas en 1686 https://www.texasbeyondhistory.net/belle/images/art-ceramics.html.
Dans le Museun of London, 3 céramiques de Saintonge du 13e au 16e sont exposées sur les 6 référencées dans leur catalogue en ligne (https://collections.museumoflondon.org.uk/online/search/#!/results?terms=saintonge).

Note 3 p325 de Audiat Louis, 1868, Bernard Palissy : étude sur sa vie et ses travaux. Libraire Académique Didier et Cie, Paris. 522p.

Note 4 https://books.google.com/ngrams/graph?content=ceramiste&year_start=1500&year_end=2019&corpus=fr-2019&smoothing=0

Note 5 https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/PA17000086

Note 6 archivé à http://web.archive.org/web/20160708204235/http://lachapelle-des-pots.fr/articles.php?lng=fr&pg=37&mnuid=19&tconfig=0

Note 7 Savoir faire de peut-être de 2000 ans si on inclut les potiers gallo-romains de Saintes où plusieurs fours ont été mis à jour à Saintes dont la distance Arc de Germanicus à La Chapelle-des-Pots est d’environ 7 km. Il serait étrange que ces gallo-romains qui ont construit les aqueducs de Saintes, des thermes, amphithéâtre, routes entretenues, ne soient pas venus aussi à ce qui deviendra La Chapelle-des-Pots plusieurs siècles plus tard, mais ils n’ont pas laissé de traces d’activités à ma connaissance sur la commune, ou bien elles ont été détruites depuis cette vingtaine de siècles
Savoir faire local peut être d’environ 5 millénaires si on inclut les céramiques de l’Artenacien (néolithique final -3100 à -2400 av. J.-C.) découvertes à Diconche distant de 8,5 km de la Chapelle-des-Pots lors de la construction de la rocade de Saintes (p205, 206 volume 1 https://www.prehistoire.org/shop_515-39735-0-0/m25pdf-1999-les-enceintes-neolithiques-de-diconche-a-saintes-charente-maritime-une-periodisation-de-l-artenac-claude-burnez-et-pierrick-fouere-dir..html )

Note 8 la cuisson des argiles par les potiers, céramistes depuis le Néolithique ne peut se réduire à des ustensiles ménagers. C’est aussi des carreaux, briques, tuiles, conduits, objets votifs, statuaires, objet de décoration et d’art, … . C’est aussi des composants « invisibles » mais indispensables des industries automobile (bougies, frein, …), aérospatiale, électronique, électrique, médicale (prothèses dentaires, osseuses,...), des industries céramique, verrière, cimentière, métallurgique, ... avec leurs fours, et bien d’autres domaines, partout où des propriétés d’isolation électrique, de résistance à la corrosion, à l’usure, à la température, … sont recherchées. Objets d’argiles cuites sans cesse perfectionnés depuis le Néolithique par les céramistes potiers, pour divers usages.



DÉMENTI PUBLIC

(du 18 août 2023)

A ceux qui prétendent et qui veulent faire croire que le métier de potier, de céramiste à disparu du village de la Chapelle-des-Pots ou qu’il n’y a plus de production à La Chapelle-des-Pots:

CE N’EST PAS VRAI !
car
Des poteries, céramiques, … sont toujours produites à La Chapelle-des-Pots.
Ces propos mensongers portent atteinte à la réputation du village et aux céramistes qui y œuvrent.


Il y a encore une production de céramique, poterie, faïence, ... dans ce village et même de façon continue depuis 1954 à nos jours, avec l’Atelier René Renaud poursuivi par moi en 3eme génération, de 1961 aux années 2010 la Faïencerie Jean Alexiu aussi dénommée Poterie de La Chapelle-des-Pots, depuis 2005 l’Atelier de raku Takebara, en 2008 Adelheim parti depuis à la retraite, en 2012 le potier Dumas pendant quelques temps ou encore Mme Lugan et ses porcelaines décorées (voir*).

Entre autres exemples** depuis au moins le printemps 2023 et jusqu'à ce jour, l’Office de Tourisme de Saintes et de la Saintonge prétend au sujet de « La Chapelle-des-Pots Village de potiers » page https://www.saintes-tourisme.fr/tour-dhorizon-des-villages-de-saintonge/ que :

"Aujourd’hui, la commune a perdu ses fonctions d’autrefois, en revanche, elle conserve les traces des anciennes échoppes ainsi que deux fours de potiers...."
extrait de la pagehttps://www.saintes-tourisme.fr/tour-dhorizon-des-villages-de-saintonge/ du 15 aout 2023, et archivé sur https://archive.org/

La profession de potier, ou céramiste qui est un synonyme de potier d’après le Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales, n’a jamais été une fonction. Ce métier, exercé dans ce village depuis au moins 800 ans, n’est pas « perdu », n’est pas disparu, puisque je crée diverses poteries, faïences, … , toutes des céramiques, que je cuis dans mes fours de potiers et les vends dans ma boutique qui n’a rien d’une trace d’ancienne échoppe, ceci en plein coeur du village de la Chapelle-des-Pots.

Depuis 800 ans au moins des potiers, céramistes (mot semble t-il utilisé couramment qu’à partir du 19e siècle d’après Ngram viewer), tuiliers, certainement briquetiers, carreliers, tuyautiers, … ont pratiqué ces arts du feu dans ce lieu historique. Le village est d’ailleurs référencé comme origine pour ses productions de céramiques retrouvées lors de fouilles* et un ancien four de potier, en ruines, du village est inscrit aux Monuments Historiques notamment pour son système de chambre de cuisson. Sans oublier de 1987 à 2014 le Musée Municipal de la Céramique Saintongeaise créé en 1987 par le Maire R. Viollier et notamment poursuivi par son successeur JC Couprie.

Certes les productions actuelles sont différentes de celles du passé mais adaptées à notre époque. Combien utilisent de nos jours des bujours pour faire leurs lessives en supposant que cela soit encore autorisé par les réglementations environnementales ou autres.

Il y aura toujours des céramistes intéressés à venir s’établir à La Chapelle-des-Pots comme depuis des siècles et comme mon grand-père René Renaud, artiste peintre professionnel puis céramiste professionnel l’a fait il y a presque 70 ans, attiré par le nom singulier de ce village, de tous temps territoire de potiers, céramistes, … .

Kim RENAUD céramiste, potier, faïencier, peintre à l'ATELIER RENÉ RENAUD, 36 rue de la république 17100 LA CHAPELLE DES POTS. www.atelier-rene-renaud.fr



* voir RENAUD, Kim, [2018, 2020]. Potiers et céramiste du village de la Chapelle-des-Pots. [en ligne]. Disponible à l’adresse : https://www.atelier-rene-renaud.fr/potiers_ceramistes_La_Chapelle-des-Pots.html

** par exemple : FRANCK VIGIER, 2018.
Présentation de l’histoire de la commune par Muriel Perrin [en ligne]. Vidéo. 27 avril 2018. Disponible à l’adresse : https://www.youtube.com/watch?v=R7CcNfJqDh8 [consulté le 15 août 2023]


En plus de toutes mes céramiques, poteries et tableaux en vente directe dans ma boutique, quelques unes de mes céramiques sont en vente à :
l'Abbaye de Fontdouce , située à Saint Bris-des-Bois.
La boutique d'artisans L'espace des Créateur à Dampierre-sur-Boutonne, en juillet et aout 2023.

~ ~ ~ ~ ~

Extrait vidéo de mon interview sur France 3 région Nouvelle Aquitaine dans l'émission Itinéraires bis
présenté par Frédéric Cartaud, Cédric Cottaz et Aurélie Grignard
extraits video sur ATELIER RENÉ RENAUD
(à partir de 1 minutes 45 secondes)
http://france3-regions.francetvinfo.fr/nouvelle-aquitaine/char...
aussi visible sur Youtube https://www.youtube.com/watch…


~ ~ ~ ~ ~



~ ~ ~ ~ ~

Ma présentation sur le site Métier d'Art de Nouvelle Aquitaine : https://www.metiers-art.com/ATELIER-RENÉ-RENAUDArtisan d'art céramiste
~ ~ ~ ~ ~
Extrait d'une de mes publications sur Twitter:
Artisan d'art céramiste

Haut Haut

Venir à l'Atelier RENÉ RENAUD

Situation de
              l'ATELIER RENÉ RENAUD dans le village, situé entre Saintes
              et Cognac
Situation dans le village et villes voisines

Entre Saintes et Cognac, Je suis situé dans la rue principale qui traverse le célèbre village de La Chapelle-des-Pots (17100), au 36 rue de la république.

GPS approchés: 45.76 Nord 0.54 Ouest ,
GPS Précis: lat. 45.759913 long. -0.539513 ou 45°45'35,7'' Nord 0°32'22,2'' Ouest

Je ne fais pas de vente par correspondance, il faut donc venir à ma boutique galerie dans laquelle j'expose et vends directement mes créations disponibles.
où à l'Abbaye de Fontdouce, distante de 7 km et où j'ai quelques unes de mes céramiques en vente à l'acceuil,
où lors d'une expo extérieure à ma boutique que j'effectue, expo annoncée ici et sur mes réseaux sociaux.

Stationnement privé devant l'atelier et nombreuses autres places dans le village.

Je suis limité en capacité d'accueil simultané du public comme tous les magasins et établissements recevant du public. Si vous venez en groupe de plus de 10, merci de me prévenir à l'avance de votre arrivée et surtout de faire le nombre de sous-groupes nécessaire pour respecter cette limite par visite.


Extrait Open Street Map
Localisation de
                l'ATELIER RENÉ RENAUD sur le Open Strret Map

Extrait Google Map:
Localisation de
                l'ATELIER RENÉ RENAUD sur le service Google Map
(Nota: Google Street View n'est pas à jour)

En voiture, camping car, van, autobus, autocar, moto, cheval, vélo, et même à pied comme du temps de l'illustre Bernard Palissy qui venait depuis Saintes y pratiquer la céramique, le village est accessible par plusieurs routes venant de Saintes (~ 7km), Cognac (~19 km), Saint Jean d'Angely (~20 km): D131, D233E1, D150, D129, N141, E603, RCE, ... La sortie n°35 de l'autoroute A10 / E5 (Paris bordeaux) est à 12 km.



ATELIER
                RENÉ RENAUD: entrée de la boutique
Vue de l'entrée de ma boutique-galerie


ATELIER RENÉ RENAUD: venant par la rue de l'église
                à La Chapelle-des_Pots, de Saintes, Chaniers, Cognac,
                A10, Royan, La Rochelle, Bordeaux, Paris, ...
En venant par la rue de l'église, de Saintes, Chaniers, Cognac, A10, Royan, La Rochelle, Bordeaux, Paris, ... ou tout simplement du circuit TerraAventura dénommé Petit potier c'est mon métier qui passe à 45m de l'ATELIER RENÉ RENAUD sans me signaler.


ATELIER
                RENÉ RENAUD: en venant de Saint bris des Bois, Saint
                Césaire, Saint Sauvant, Burie ,Matha, ...
En venant de Saint Bris des Bois, Saint Césaire, Saint Sauvant, Paléosite, Burie, Matha, ...


Haut

Contacts

kim . atelierrenerenaud orange .   fr  (à accoler SVP, cette écriture m'évite du spam)

au 05 46 91 50 60
De l'international +33 546 91 50 60

par courrier postal: 
M Kim RENAUD
Atelier René RENAUD
36 rue de la république
F17100 La Chapelle des Pots France

Haut
image


Bref historique de l'Atelier

Descendant d'une très vieille famille des Portes-en-Ré, Île de Ré, remontant au moins jusqu'au premier registre paroissial, mon grand-père René Renaud (1907-1991), artiste peintre et céramiste ayant faît sa carrière de peintre à Paris, a créé en 1947 son premier atelier de céramiques décorées dans un chai de famille aux Portes-en-Ré, 5 place de la liberté.

En 1954 il créa son second atelier à la Chapelle-des-Pots où il fut le premier à refaire de la céramique depuis les années 1930. Ma publication Potiers et Céramistes du village de La Chapelle-des-Pots vous fournira plus d'explication sur le village de La Chapelle-des-Pots et sa singularité de nom.

En 1956 il créa un autre atelier à Meschers-sur-Gironde, 37 rue Paul-Massy dans une autre maison de famille. Cet atelier sera fermé en 1967 mais il y subsiste une carte enseigne en céramique sur la façade de cet ancien atelier, visible sans se déplacer depuis Google View .

L'Atelier des Portes-en-Ré sera fermé fin 2000 par ses deux filles cadettes en fin de leur carrière qui s'étaient jointes professionellement à cet Atelier original uniquement famillial, l'atelier de La Chapelle-des-Pots restant ouvert.

Moi-même, Kim René Renaud, petit-fils du fondateur, je continue en professionnel cet Atelier de créations de céramiques si caractéristiques avec les typiques dessins humoristiques de l'atelier, les paysages, les oiseaux, les fleurs, les thèmes marins, les plats de surnoms, les cartes des îles de Ré, Oléron, de la Charente Maritime, nom et numéro de maison, ...

...sur carreaux, assiettes décoratives, plats, pots, vases et autres formes, ainsi que des dessus de table en carreaux de céramiques, carreaux décorés pour crédence, mur, panneaux et tableaux en carreaux décorés de céramiques peintes, et aussi des peintures d'art contemporaines sur toiles, céramiques, ...


A venir découvir et acheter pour vos cadeaux ou pour vous même.



~~~~~~~~~~~~~~~

Reférencé entre autre sur:
www.gralon.net/annuaire/art-et-culture/galerie/artisanat.htm

Haut